Harpe & Voix - Katia van Loo

Katia van Loo
Compositrice & Peintre


La Harpe, instrument divin


Katia van Loo se consacre aux concerts de harpe celtique et de grande harpe et enseigne la harpe celtique et le travail de la voix.

Elle joue en soliste ou en duo

à l'occasion de



· mariages
· anniversaires
· vernissages
· dîners d'affaires
· fêtes médiévales, ...


dans :


·
les centres culturels et associations culturelles
· les églises et les abbayes
· les hôpitaux et maisons de repos
· les châteaux et manoirs
· les restaurants, théâtres, salles de concerts, salles de réceptions, ...


Elle organise des stages de "Pose de la voix" et "Harpe & Chant"
Elle organise des ateliers « découverte de la Harpe » dans les écoles et de "Musicothérapie"
Elle accompagne des récitants
Elle compose pour des montages audio-visuels
Elle donne des conférences sur la harpe celtique et la grande harpe.

Katia donne aussi des séances de relaxation pour la gestion du stress et d'autres pathologies.
Elle a fondé en 2001 l'animation à la harpe dans les hôpitaux.
Elle joue en soins palliatifs pour les enfants et dans les maisons de repos.
Elle donne des séances d'harmonisation à la harpe pour travailler l'enracinement.
Katia est de plus en plus convaincue que les sons sont des outils puissants pour éveiller la conscience et entretenir la santé mentale et physique. Elle poursuit ses recherches en musicothérapie.

Dans son répertoire elle propose des pièces du Moyen-âge et de la renaissance, classiques, irlandaises, bretonnes, sud-américaines et bulgares ainsi que ses compositions qui reflètent une âme impressionniste.

Presse


Le journal français « La Voix du Nord » a publié, suite à un concert donné dans les salons de l'hôtel de ville de Marcq en Baroeil le 24/01/03, un article à son propos disant : 

"Est-ce leurs douces formes arrondies évoquant d'antiques barques ou les impressionnantes chutes de cordes prêtes à être picées ... les harpes de Katia van Loo sont plus qu'un plaisir pour les yeux : de véritables objets d'art.
Leur contemplation ainsi que l'explication de leurs origines (ces dernières datent de 3000 ans avant J.C), tout cela fut un joli prélude offert par la musicienne et compositrice Belge au public.
Un public venu nombreux répondre à l'invitation de l'association des Amis d'Ealing.
Mais si le plaisir des yeux fut grand, que dire de celui des oreilles ? Magique, tout simplement.
Une première partie dédiée à la harpe celtique emmènera les auditeurs dans un voyage fantastique passant de l'Irlande au Pérou, de la Bretagne à la Bulgarie, avec des sonorités médiévales évoquant un paysage de landes mystérieuses.
Plus intimiste et interprétée cette fois à la grande harpe classique, la seconde partie du concert fut consacrée aux oeuvres de Katia van Loo en personne.
Des oeuvres d'une sensibilité extrême, ouvrant un champ musical nouveau à l'instrument des anges. Echos d'une inspiration ouverte au monde et à la nature, ces pièces très personnelles ont suscité un recueillement profond du coté du public, conquis par les sons véritablement thérapeutiques de ce magistral instrument."


Une journaliste et poète belge, Luc Norin, cite : 
« Ses compositions sont très équilibrées, structurées dans le rêve qu'elle communique à travers ce ballet sonore : en l'écoutant des tableaux, des images semblent défiler devant nos yeux ».

Extrait du Plus Magazine de mai 2004 :
« Un grand moment de rêve et d'émotion, et la découverte d'un nouveau langage musical pour cet instrument classique que Katia van Loo fait vibrer avec virtuosité ».

Autre extrait du Plus Magazine de mai 2006 :
"Chanter c'est lâcher prise. Le chant est un outil d'épanouissement, affirme Katia van Loo, harpiste et thérapeute vocale. Il contribue au mieux-être. En chantant, on fait travailler les différentes chaînes musculaires et respiratoires. Et puis, surtout, on lâche le mental. Après une séance de chant, les gens se sentent donc plus détendus. Comme après une séance de massage ou de sophrologie.
Katia travaille le chant avec des personnes de tous horizons. Certaines cherchent à améliorer leur technique vocale, d'autres ont pour seul but d'y trouver un certain bien-être. Dans ces cas là, c'est une véritable approche thérapeutique. Un travail sur l'ouverture de soi. Le chant permet de développer la confiance en soi, d'améliorer la présence face aux autres, de vaincre sa timidité. Et d'abord de se relaxer, se déstresser. Le chant contribue à faire disparaître les blocages dus aux circonstances ou remontant à l'enfance. Chanter, c'est lâcher prise pour être finalement mieux dans sa peau."

Extrait du journal Le Soir du 6 février 2006.

Sur la "place de l'arbre magique", sept enfants attentifs frappent dans lesmains au rythme d'une ballade irlandaise, puis reprennent en coeur le refrain d'un "carnavalito" venu du Pérou. La scène se passe... dans la salle de jeux du service de pédiatrie de la clinique Saint-Pierre à Ottignies. Car l'association des Messagers du coeur a ajouté la clinique ottintoise à la liste des institutions auxquelles elle offre régulièrement divers ateliers et animations. "Nous pourrons même les intensifier grâce à la somme récoltée dans le cadre d'un dîner organisé par les échevins wavriens Pierre Boucher et Freddy Quibus", précise Julie River, présidente de l'association Les Messagers du coeur.

Katia van Loo, Association La Maison des Notes, siège social : Av. des Paradisiers, 1160 Bruxelles. Tél.: +32 (0)4 78 300 254 / Champaubier - l'Etang, 24700 Saint Martial d'Artenset, France. Tél. +33 (0)6 42 39 02 83
katiavanloo@yahoo.fr